Cluster Défense & Sécurité

PRIMUS EN IMAGE

Rejoindre PRIMUS

    

Késako :

La communauté « Primus Défense & Sécurité » sur Ecobiz est le prolongement virtuel de l’association " Primus Défense & Sécurité" créée mi 2013.

Cette communauté regroupe des entreprises désireuses de travailler sur des problématiques communes, de mutualiser des moyens et de proposer des offres globales pour les marchés de la Défense, de la Sécurité et de la Sûreté.

Objectifs :

  • Mutualisations des connaissances et des bonnes pratiques,
  • Proposition d’offres globales,
  • Favoriser le chiffre d’affaires,
  • Conquête de nouveau marchés,
  • Développement à l’international.

 

Les services proposés sur Ecobiz :

  • Un réseau social professionnel :
    • Annuaire des membres en ligne,
    • Calendrier Primus,
    • Actualités des membres,
    • Forum de discussion.
 
  • Des informations sur les secteurs Défense, Sécurité et Sûreté  : 
    • Actualités locales et sectorielles,
    • Veilles Appels d’Offre et Presses,
    • Ressources documentaires. 

Conditions d'adhésion, Liste non exhaustive :

  • La demande doit émaner d’un responsable d’entreprise,
  • Les produits de l’entreprise ont un lien direct avec les marchés de la Défense, de la Sécurité et/ou de la Sûreté.
  • L’entreprise est inscrite au registre du commerce et des sociétés des CCI territoriales de Midi-Pyrénées.

Vous pouvez télécharger notre bulletin d’adhésion sur ce LIEN.

Puis le retourner complété à l’adresse suivante : contat@primusdefensesecurite.fr


Dès réception de votre bulletin, nous mettrons en place le processus d’évaluation de votre candidature afin de pouvoir statuer lors de notre prochain Conseil d’Administration sur votre demande.

Contactez le Cluster

Vous souhaitez plus d'informations?

contactez l'animateur du cluster défense

Contactez le Permanent de Primus 

Enzo RIPOLL

téléphone:

05 62 87 00 92

e-mail :

contact@primusdefensesecurite.fr

A propos du Cluster

catalogue cluster PP

 

notre catalogue

 notre flyer

 

L’expert en électronique Sterela mise gros sur l’export

La Société toulousaine d’études et de réalisations en électroniques et en automatique (Sterela), qui jusqu'en 2016 réalisait 90 % de son chiffre d’affaires dans l’Hexagone, a choisi de multiplier ses ventes à l'export. Elle a notamment créé son propre département dédié au marché international et signé un contrat Export avec la Région.

Par Fleur Olagnier, le 09 janvier 2018

Fondée en 1934 à Pins-Justaret, la Société toulousaine d’études et de réalisations en électroniques et en automatique (Sterela), est depuis son rachat par Robert Bousquet en 2011, un groupe qui réunit 200 collaborateurs sur cinq sites. Les usines de production et la R&D sont localisés à Pins-Justaret, Eaunes et Hauterives, et les bureaux d’études à Lyon et Paris. Jusqu’en 2016, l’entreprise « très franco-française », comme l’exprime son directeur marketing Erick Petit, réalisait 90 % de son chiffre d’affaires dans l’Hexagone (CA 2017 : 30 M€). Mais aujourd’hui, la PME a décidé de conquérir un nouveau marché : l’international.

Signature d’un contrat Export avec la Région

Tout d’abord, en créant son propre département export en 2017, puis en obtenant en octobre un contrat Export avec la Région, à l’instar de sept autres sociétés haute-garonnaises. Grâce à ce partenariat, Sterela a notamment été sélectionnée par l’Élysée pour accompagner Emmanuel Macron à l’inauguration du Louvre d’Abu Dhabi au mois de novembre. « Pendant deux ans, l’Occitanie va nous financer l’accès à plusieurs grands salons internationaux, explique Erick Petit. Après Dubaï, nous allons à Amsterdam en mars, en Jordanie en avril… Des consultants locaux nous aident à trouver de nouveaux clients sur ces marchés complètement ouverts, sur lesquels Sterela ne s’est encore jamais positionné ». La région, de son côté, cultive sa visibilité à l’étranger, comme avec les récentes visites des clients émiratis et pakistanais de Sterela à Pins-Justaret.

L’entreprise occitane, qui se positionne sur cinq segments (aéronautique, robotique, transport intelligent, défense et météo), se focalise pour l’instant sur les trois derniers dans sa politique de vente à l’export. En effet, Sterela préfère se concentrer sur ses clients tricolores pour l’aéronautique, son activité historique qui représente 25 % du chiffre d’affaires, et le segment robotique créé en 2017, quant à lui, bien qu’« en plein boom », reste trop récent pour être promu à l’international.

Des contrats avec Dubaï et la Russie

Le transport intelligent, la défense et la météo représentent chacun environ un quart du chiffre d’affaires de l’entreprise. Aujourd’hui, Sterela est en phase de négociations avec la Russie sur un projet autoroutier à plusieurs centaines de millions d’euros. Le produit phare de Sterela dans les transports intelligent est son système de pesage en marche, « weight in motion » ou WIM. Il permet d’évaluer la masse des camions en mouvement dans le cadre des contrôles de surcharge. « Grâce à différents capteurs, les policiers peuvent savoir, avant d’interpeller un véhicule, si celui-ci est en surcharge », affirme Erick Petit. En outre, Sterela finalise un contrat avec l’organisme météo de Dubaï. Les capteurs météo, et notamment la station Neptune (adaptée aux conditions en mer) sont des produits incontournables pour la société.     

Enfin, depuis deux ans, l’entreprise travaille beaucoup avec l’Afrique, où elle suit l’armée française en opération, par exemple via le développement d’équipements pour les stands d’entrainement au tir. Pour gérer toutes ces exportations, Sterela a recruté un collaborateur dédié fin décembre. « Notre objectif est de réaliser 30% des ventes à l’export d’ici à 2020 », conclut Erick Petit.     

Informations

Rédacteur :

Permanent Primus _ Chargé de Projets

Catégorisation :


Thématiques