« Team building ! »

Cette phrase incite-t-elle les membres de votre équipe à lever les yeux au ciel et à se glisser vers la sortie la plus proche?

La plupart des activités de team building suscitent l’embarras plutôt que l’enthousiasme. Quel que soit l’impact qu’ils pourraient avoir est annulé par la pure réticence des membres de votre équipe à y participer.

Cependant, il y a des activités de team building que vos employés apprécieront réellement. Certains d’entre eux ne prendront que quelques minutes, d’autres pourraient prendre des heures. Quelques-uns auront un impact sur votre communication avec quelques autres qui amélioreront les compétences de collaboration.

Je vais partager une liste de ces activités de team building dans cet article. Utilisez-les librement lors de votre prochaine retraite d’équipe, escapade d’équipe le week-end ou pour les  activités après le bureau.

Les activités intérieures, en raison de l’endroit où elles sont menées, ont généralement un caractère très différent des activités extérieures. Vous effectuerez généralement ces activités pendant les heures normales de bureau ou tout au plus un week-end. Si vous êtes dans une retraite d’équipe, vos activités se dérouleront en grande partie à l’extérieur, pas dans les limites d’une salle de conférence.

Pour cette raison, les activités intérieures ont tendance à être plus sérieuses. L’objectif est le même – améliorer les compétences de communication, de confiance et de collaboration – mais ils ont une orientation résolument formelle.

Voyons quelques activités de team building en intérieur que vous pouvez utiliser lors de votre prochaine réunion d’équipe:

Code de conduite

Une activité simple mais significative qui donne le ton à un événement et construit un consensus sur des valeurs partagées. Les équipes répertorient ce qui compte pour elles sur un tableau blanc. Parfait pour le début d’un événement ou d’un atelier.

Nombre de participants : 10-30

Durée : 30+ min

Objectifs : Instaurer une confiance mutuelle, établir des valeurs de groupe.

Comment jouer ?

  1. Sur un tableau blanc, notez les mots «significatif» et «agréable»
  1. Demandez à tous les membres du groupe de crier ce qui rendra cet atelier significatif et agréable. Sinon, demandez-leur d’écrire leurs idées sur des notes autocollantes.
  1. Enregistrez la suggestion de chaque participant sous la forme d’une carte mentale .
  1. Pour chaque suggestion, assurez-vous que tous les participants ont la même compréhension de l’idée. Sinon, modifiez la suggestion jusqu’à ce qu’elle ait le consensus de tous les participants.
  1. Parcourez chaque élément suggéré et demandez aux participants comment ils s’assureraient que l’idée soit mise en œuvre pendant l’atelier. Enregistrez-les sur le tableau blanc en notes autocollantes.
  1. Toutes les idées mutuellement convenues comme étant «agréables» et «significatives» constituent le code de conduite du groupe. Le groupe a la responsabilité de faire respecter ce code pendant le reste de l’atelier.

Stratégie

Pour qu’une activité de team building réussisse, l’équipe doit avoir quelques valeurs et croyances communes sur ce qui fait une réunion d’équipe réussie. L’établissement de ces valeurs au début de l’atelier / réunion d’équipe peut rendre le reste de l’atelier beaucoup plus fluide.

Histoires de feu de camp

Une activité classique qui inspire la narration et améliore le lien d’équipe. Les équipes se réunissent en cercle et partagent leurs expériences en milieu de travail. En chemin, ils apprennent des choses les uns sur les autres et revivent de vieux souvenirs.

Nombre de participants : 6-20

Durée : 45 minutes

Objectif : formation informelle, encourager les participants à partager et établir des expériences communes

Comment jouer ?

  1. Créez un ensemble de mots déclencheurs qui peuvent lancer une session de narration. Pensez à des mots comme «premier jour», «voyage de travail», «partenariat», «projet parallèle», etc. Ajoutez-les à des notes autocollantes.
  1. Divisez un tableau blanc en deux sections. Affichez toutes les notes autocollantes d’en haut sur une section du tableau blanc.
  1. Demandez à un participant de choisir un mot déclencheur dans les notes autocollantes et de l’utiliser pour partager une expérience (par exemple, à propos de son premier jour dans l’entreprise). Déplacez la note autocollante choisie de l’autre côté du tableau blanc.
  1. Pendant que le participant raconte son expérience, demandez aux autres de noter des mots qui leur rappellent des histoires similaires liées au travail. Ajoutez ces mots à des notes autocollantes et collez-les sur le tableau blanc.
  1. Répétez ce processus jusqu’à ce que vous ayez un «mur de mots» avec des histoires interconnectées .

Stratégie

La narration est au cœur de l’expérience communautaire. C’est aussi la manière dont les informations sont transmises de manière informelle. Une séance de narration axée sur des histoires liées au travail peut amener un grand groupe à se détendre et à partager ses expériences.

Il peut également servir de session de formation informelle avec des expériences de travail passant d’un membre à l’autre.

Mur de mémoire

Une activité physique qui établit et fait revivre les souvenirs partagés de l’équipe. Les équipes esquissent leurs souvenirs communs et les placent sur un mur. Le mur reste en place tout au long de l’événement, travaillant comme point focal de la camaraderie de l’équipe.

Nombre de participants : 6-50

Durée : 45-90 minutes

Objectif : Construire la camaraderie entre les membres de l’équipe, favoriser les relations

Comment jouer ?

  1. Donnez à chaque participant des feuilles de papier, des marqueurs et du ruban adhésif.
  1. Demandez à chaque participant de sonder la salle. Prenez 15 minutes pour écrire des souvenirs positifs d’expériences et de moments partagés tout en travaillant ensemble.
  1. Une fois que les participants ont répertorié quelques souvenirs, demandez-leur d’en dessiner quelques-uns sur de nouvelles feuilles de papier. Les dessins peuvent être des interprétations abstraites de la « scène de mémoire ». Ils peuvent impliquer des partenaires qui ont partagé la mémoire pour créer ce dessin. Donnez-leur jusqu’à 30 minutes pour le faire.
  1. Une fois le temps écoulé, demandez aux participants de coller leurs dessins de mémoire au mur.
  1. Demandez à des volontaires de s’approcher du mur et de développer les souvenirs qu’ils viennent d’enregistrer sur le mur avec l’ensemble du groupe.

Stratégie

Un «mur de mémoire» visuel crée un environnement accueillant et réaffirme les relations positives entre les membres de l’équipe. Le rendu de chaque souvenir – individuellement ou en groupe – sous forme de dessin ajoute une légèreté et une camaraderie indispensables à l’ensemble de l’exercice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *