Quel est le statut juridique d’une SARL ?

Lancer une entreprise implique effectivement de nombreuses formalités administratives et légales, et l’une des plus importantes est de définir son statut juridique. Parmi les différents statuts que l’on retrouve, la SARL (société à responsabilité limitée) est en effet l’un des plus répandus. Si vous êtes en pleine réflexion à ce sujet, car vous souhaitez lancer votre entreprise, mais ne savez pas quel statut choisir, continuez à lire cet article pour en savoir davantage sur la SARL.

Qu’est-ce qu’une SARL ?

Une SARL, ou bien société à responsabilité limitée, est l’une des différentes formes juridiques qui existent pour les sociétés commerciales. Comme son nom l’indique, elle permet aux associés de limiter leur responsabilité seulement au montant des apports qu’ils ont effectués.

En ce qui concerne le nombre d’associés, la SARL exige un nombre minimum de 2 associés et qui peut aller jusqu’à 100 associés. Dans le cas où il n’y en aurait qu’un, la SARL devient une EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée).

Quant au capital social, il est obligatoire, mais n’a pas de montant minimum requis et fixé par la loi, ce qui apporte plus de liberté aux associés, notamment au choix de la nature des apports qu’ils proposent.

Comment lancer sa propre SARL ?

Afin de créer une SARL, il est en effet nécessaire de suivre plusieurs étapes précises.

La rédaction des statuts de la SARL permet de définir les règles de fonctionnement de la société, surtout en ce qui concerne l’apport des associés, la répartition des bénéfices et la gestion de la société. Cette étape doit être réalisée avec rigueur pour éviter les éventuels conflits ultérieurs. La signature des statuts par l’ensemble des associés est une étape cruciale pour officialiser la création de la SARL.

A lire aussi :   Comment créer une SARL en ligne ?

Il est crucial de nommer les dirigeants de la SARL rapidement après la signature des statuts pour assurer un fonctionnement efficace et cohérent de l’entreprise. Il est à noter que ces dirigeants peuvent être choisis parmi les associés ou en dehors de la société.

L’apport en numéraire consiste en un apport en argent, tandis que l’apport en nature peut être un bien immobilier ou mobilier. L’apport en industrie quant à lui est constitué de compétences ou de savoir-faire. Dans certains cas, l’évaluation de l’apport en nature peut nécessiter l’intervention d’un commissaire aux apports.

La publication d’un avis de constitution dans un journal d’annonces légales permet d’informer le public de la création de la SARL, cette étape est obligatoire. Ensuite, l’immatriculation de la SARL auprès du registre du commerce et des sociétés est indispensable pour que la SARL soit reconnue juridiquement. Cela permet notamment d’obtenir un numéro SIRET et de bénéficier de la personnalité morale.

About Mat